Catégorie :

RCA: CHANGEONS !

CHANGEONS ! Pour transformer son pays, un changement de comportement est exigé… de tous ! Dans chaque démocratie, le citoyen se doit d’observer quelques limites. Critiquer le pouvoir en place est un droit, un exercice démocratique. Mais il y’a aussi l’autre versant du droit qu’est le devoir. Le devoir de respecter lire l'article
Publié le 

Centrafrique : « J’interpelle »

Ces décrets ont été critiqués par certains qui estiment d’après leurs analyses que la belle part est faite aux rebelles. Entre nous, le Président TOUADERA a vraiment bien fait les choses !!! Membres du gouvernement, conseillers à la Présidence, Conseiller à la primature, Conseiller dans les cabinets ministériels, conseillers dans le cabinet du Président de l’Assemblée Nationale, chefs militaires de zone, préfets et sous-préfets, et qui sait bien dans les corps diplomatiques et consulaires etc. Tout semble avoir été fait pour faire de l’inclusivité un véritable chapelet blanc-noir, gage d’une paix à retrouver. Tout en comprenant la
Publié le 
Catégorie :

Centrafrique : M. Firmin NGREBADA décrit en trois points.

Le 25 février 2019, le monde a découvert le visage d’un nouveau premier ministre centrafricain, M. Firmin NGREBADA. Il succède à M. Simplice Mathieu SARANDJI dans le cadre de l’application de l’accord de Khartoum, notamment  son article 21. Signé le 06 février à Bangui par les quatorze (14) groupes armés et le gouvernement centrafricain, cet accord prévoit la mise en place d’un
Publié le 
Catégorie :

OPINION LIBRE: CENTRAFRIQUE: Doit-on célébrer le 1er Décembre 2018 en République Centrafricaine ?

COALITION SIRIRI BUREAU EXECUTIF NATIONAL COORDINATION GÉNÉRALE N° 00236   /CS/BEN/SIRIRI/RCA   Communiqué No 00236 : Doit-on célébrer le 1er Décembre 2018 en République Centrafricaine ? La COALITION SIRIRI voudrait que l’on fasse le distinguo et éviter les amalgames.   Loin de nous l’idée de minimiser les affres de la violence et des lire l'article
Publié le 
Catégorie :

OPINION LIBRE: CENTRAFRIQUE: La COALITION SIRIRI exige une enquête Publique sur les tueries multiples en République Centrafricaine (RCA)

COALITION  SIRIRI BUREAU EXECUTIF NATIONAL COORDINATION GÉNÉRALE N° 00235   /CS/BEN/SIRIRI/RCA   Communiqué No 00235 : La COALITION SIRIRI exige une enquête Publique sur les tueries multiples en République Centrafricaine (RCA) Suite aux informations tristes sur la tragédie que connait notre pays, la RCA depuis fort longtemps et les derniers incidents étant lire l'article
Publié le 
Catégorie :

OPINION LIBRE: CENTRAFRIQUE :LETTRE A LA NATION

LETTRE A LA NATION Contrarié, entredéchiré, il m’a semblé oiseux d’intervenir dans le grand débat d’actualité nationale qui coule encres et salives. Mais subjugué par les passions extrêmes qui se déferlent, s’opposent, s’entrechoquent, et qui, si l’on n’y prend garde, risqueraient d’ériger d’autres nouvelles divisions et fractures sociales, outre celles lire l'article
Publié le 
Catégorie :

OPINION LIBRE: CENTRAFRIQUE: Appel de l’Eglise Catholique au boycott des festivités du 1er décembre en RCA

Appel de l’Eglise Catholique au boycott des festivités du 1er décembre en RCA Dans une déclaration ce lundi 26 novembre à Bangui, l’Eglise catholique de Centrafrique en colère contre le gouvernement et la Minusca. Elle a appelé ses fidèles à boycotter les festivités du 1er décembre, fête nationale de la lire l'article
Publié le 
Catégorie :

OPINION LIBRE: POUR LA PAIX EN RCA, PERSÉVÉRANCE, DÉTERMINATION, RESPONSABILITÉ

POUR LA PAIX EN RCA, PERSÉVÉRANCE, DÉTERMINATION, RESPONSABILITÉ Mes salutations à toutes et à tous, Le prélat centrafricain demande l’annulation de la cérémonie commémorative du 1er décembre et propose en lieu et place, une journée de prière le 2 décembre. C’est bien normal comme demande, et il faut saluer l’engagement lire l'article
Publié le 
Catégorie :

Centrafrique diplomatique : Lorsque certains « acteurs » enveniment et entretiennent le sentiment anti-français

Lorsque certains « acteurs » enveniment et entretiennent le sentiment anti-français L’heure est grave en République Centrafricaine, plus grave encore à Bangui ou au sein de la Diaspora dont l’accès facile à l’internet, permet l’animation et l’aggravation de la démagogie, de la diffamation, le parjure et tant d’autres vils débats, teintés d’amertume lire l'article
Publié le