CENTRAFRIQUE: COMMUNIQUE DE PRESSE UDECA 15/04/2019

L’UDECA estime que les mesures exceptionnelles et les attitudes clémentes du Gouvernement répondent à l’égard des groupes armés à un besoin supérieur de la préservation de l’État et de l’apaisement militaire et belliciste.La politique factuelle de la main tendue dans notre pays dévasté par la guerre, la violence et la pauvreté, est
Publié le 

La Communauté Sant’Egidio au secours de la République Centrafricaine

Il est donc venu le temps de s’arrêter et de reprendre le chemin de la raison. « Un mauvais arrangement vaut mieux qu’un bon procès » a-t-on tendance à dire. Les Centrafricains dans cette crise ne croient ni à la fatalité, ni à la malédiction de Dieu. Le peuple centrafricain lassé par ce conflit armé espère retrouver la cohésion sociale, la paix qui est la condition sine qua non pour le développement de ce pays où coulent le lait et le miel.Si le mal est très profond, les Centrafricains dans leur majorité sont pris dans ce tourbillon de l’histoire. Ils ont besoin de l’assistance, du conseil, de l’expertise, de l’appui des acteurs internationaux qui interviennent souvent dans les conflits armés à les aider à sortir de ce cul-de-sac.Notre plaidoyer s’adresse tout spécialement à
Publié le 

Centrafrique : « J’interpelle »

Ces décrets ont été critiqués par certains qui estiment d’après leurs analyses que la belle part est faite aux rebelles. Entre nous, le Président TOUADERA a vraiment bien fait les choses !!! Membres du gouvernement, conseillers à la Présidence, Conseiller à la primature, Conseiller dans les cabinets ministériels, conseillers dans le cabinet du Président de l’Assemblée Nationale, chefs militaires de zone, préfets et sous-préfets, et qui sait bien dans les corps diplomatiques et consulaires etc. Tout semble avoir été fait pour faire de l’inclusivité un véritable chapelet blanc-noir, gage d’une paix à retrouver. Tout en comprenant la
Publié le 

RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE DE L’ACCORD DE KARTHOUM A L’OPERATIONNALITE SUR LE TERRAIN

Face à cette tentative de sabotage de l’accord, le signal fut immédiat. Depuis le vendredi 5 avril, la Force de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) mène une opération à Zoukombo, dans la préfecture de la Mamberé Kadéi, (ouest de la République centrafricaine) pour déloger ses bandits. Mais au-delà de ces éléments du FDPC et de son chef qui réside toujours à Brazzaville, c’est un avertissement sérieux donné à tous les groupes armés : Vous avez signé un accord. Le gouvernement a fait sa part et continue de la respecter. A vous de donner honneur à votre parole ; car
Publié le 

Centrafrique : Interview exclusive du premier Ministre Firmin Ngrebada accordée aux medias nationaux ce Mercredi 27 mars 2019 à la primature.

Le gouvernement que je dirige sous la très haute impulsion du Président de la République ? Chef de l’Etat, Pr Faustin Archange TOUADERA est attendu sur ces défis et je ne ménagerai aucun effort pour les relever avec tous les membres de mon gouvernement.2. Après Addis Abeba, plusieurs
Publié le 

RCA : La paix en Centrafrique est-elle victime de sa situation géographique ?

En effet, de par sa situation géographique, la RCA est entourée de pays sortant ou vivant encore avec de séquelles visibles des années de guerre. Nous nous posons la question : la paix en Centrafrique n’est-elle pas victime aussi de cette situation géographique ? Depuis les crises militaro-politiques éclatées en Centrafrique, des voix se font toujours entendre, accusant les chefs de factions armées de recruter des mercenaires dans les pays voisins. En 2003 la majorité des éléments qui ont accompagné BOZIZE à prendre le pouvoir à Bangui étaient de nationalité de pays limitrophes. Cette manière de recrutement des éléments extérieurs pour la former un groupe armé continue de se
Publié le 

Centrafrique : Dans 18 mois l’énergie centrafricaine augmentera de capacité avec le projet d’interconnexion RCA-RDC

Le Chef de l’Etat Faustin Archange TOUDERA, les partenaires au développement, le DG de l’ENERCA Patient BENDJIMA et ses collaborateurs ont honoré de leur présence le 15 mars dernier la cérémonie du lancement officiel des travaux de l’usine de Boali 2, dans le cadre du projet d’interconnexion RCA-RDC en partant de l’usine de Boali 2.Dans son allocution, le représentant de la Banque Africaine de Développement affirme que « l’énergie et le développement économique ne pouvant aucunement être dissociées, il faut absolument de l’énergie pour nous permettre, nous les Africains d’ajouter de la valeur à nos ressources naturelles en les transformant afin de
Publié le