DDRR: 101 ex-rebelles devenus FACA après quatre mois de formation

Dans le cadre du DDRR pilote lancé officiellement le 30 août 2017, 480 éléments doivent être formés par l’EUTM dont la moitié doit provenir des ex-combattants adhérents au processus du Désarmement, Démobilisation, Réinsertion et Rapatriement. Cela s’inscrit dans la stratégie du Chef de l’Etat et de son Gouvernement pour la sécurisation du pays. Mais après cette première vague, quelle sera la suite?

Après quatre mois de formation intense au Camp Cassaï sous les instructions de l’EUTM, 101 ex-combattants qui ont rempli les critères d’éligibilité du DDRR pilote sont désormais militairement formés et ont intégré  le corps des Forces Armées Centrafricaines (FACA) pour défendre la patrie.

Cette sortie officielle avait eu lieu en présence du Président de la République Faustin Archange Touadéra et des différentes représentations diplomatiques ainsi que des partenaires au développement.

Une toute première initiative dans l’histoire de la république selon la forme et la richesse de cette formation pour avoir une armée républicaine multiraciale au service de la nation.

Une deuxième vague de ces ex-combattants entreront en formation immédiatement à la suite de la première pour atteindre l’objectif fixé par le projet.

Il faut signaler que certains de ces combattants qui ne sont pas choisis pour le corps des uniformes, seront dans la vie active pour exercer divers métiers pouvant leur permettre d’abandonner l’esprit belliqueux.

Par cette volonté politique, il faut croire que les autorités politiques centrafricaines commencent à agir pour que tout rentre dans l’ordre pour le bien de toute la population centrafricaine de l’Est à l’Ouest et du Nord au Sud.

Ben