La mission européenne chargée de l’entrainement et d’appui technique (EUTM) des aux forces armées centrafricaines (FACA) vient de passer depuis le 11 Janvier dernier  sous le commandement du général de Brigade  Herminio de nationalité portugaise  qui succède à son prédécesseur de nationalité belge.

L’EUTM succède avait succédé l’EUMAM qui elle était une mission de conseil de sécurité.

C’est depuis 2014 que l’Europe appui la République Centrafricaine dans plusieurs piliers dont le pilier sécuritaire est assurée par l’EUTM. Sa mission est d’apporter assistance technique aux forces de défense et de sécurité et certifier les bataillons en vue de le rendre opérationnels. A ce jour deux bataillons de 1700 hommes entrainés par l’EUTM ont été déjà certifié depuis que l’EUTM a amorcé la phase d’entrainement en 2017.

Le General de Brigade Herminio Maio se montre très confiant et précis sur sa mission. « Mon objectif, c’est de continuer le travail que la rotation antérieure a fait au profit des forces armées centrafricaines et aussi à la stabilisation du pays. Car le mandat de la mission est très clair : soutenir les FACA avec la formation des officiers, sous-officiers, des hommes de troupes et des bataillons » a-t-il indiqué. Toutefois il a ajouté que le redéploiement des Facas est avant tout la responsabilité du pouvoir centrafricain.

Ce changement à la tête de la mission intervient au moment où le Conseil de sécurité de l’ONU a fait droit à la proposition de la Russie de faire une exception à l’embargo sur les armes à destination de la Centrafrique, en vigueur depuis 2013.

Les armes russes serviront à réarmer les bataillons formés par la mission européenne.
Les  centrafricains joint sur ce changement à la tête de la mission européenne demeure sceptique : «  en deux ans ils n’ont formé que 1700 personnes, c’est trop lent ! » nous a confié un lecteur anonyme.

Nous espérons donc que la mission européenne sera à même avec son nouvel homme fort, de répondre aux attentes des centrafricains et de l’armée nationale en augmentant la cadence et l’effectif de ses formations afin de rendre plus vite opérationnel les forces nationales.

 

CENTRO RASSEMBLEUR