Le 28 mai 2019, le monde politique centrafricain a vu naître une plate forme dénommée E Zingô Biani regroupant plusieurs partis politiques de l’opposition plus la société civile qui exigent au gouvernement centrafricain certaines décisions en parallèle de l’accord de Khartoum en vue de sanctionner certains groupes rebelles dans le gouvernement suite au massacre de Paoua. Le côté légitime des revendications de cette plate forme ne fait réagir personne mais cela nous titille à nous poser quelques questions: Cette plate forme permet-il de :
 1- Défendre l’intérêt du peuple centrafricain ? Non
2- Dénoncer les rebelles et les criminels ? Non
3- Servir des ambitions personnelles et égoïstes ? OUI
Et en dépit de tout cela, nous sommes sans ignorer que le centrafricain cherche à se réconcilier avec lui pour un avenir meilleur. La tranquillité voulue et cherchée par le centrafricain mettra beaucoup de ces hommes en faillite et il est important de rappeler que :
⁃Plusieurs membres de cette plate forme revendicative sont ceux qui ont fait venir la Seleka en Centrafrique et semé la mort et la désolation dans beaucoup de familles. Et nous n’avons pas encore fini d’enterrer nos morts.
⁃Certains membres sont même à l’heure actuelle en Intelligence criminelle avec des groupes rebelles et cherchent à déstabiliser le pays
⁃Certains encore sont en maille avec la justice.
Plusieurs points décrits ci- haut nous montrent vraiment ce qu’ils comptent faire comme :
Constituer un front semblable au front uni de 2003 qui avait mené le combat pour la chute du Président PATASSE et qui avait aidé bozize dans ce sens.
Alors, quand on aime vraiment son pays, peut-on œuvrer contre la paix et pour la souffrance de son propre peuple, juste pour avoir une part du pouvoir ???
Voilà pourquoi tous les patriotes sincères et authentiques qui soutiennent ou pas la politique du Chef de l’Etat, du PM, doivent éviter de suivre la caravane qui veut préparer de nouvelles souffrances au peuple centrafricain.
Notre droit constitutionnel nous oblige partout à  soutenir, critiquer positiver,  à suggérer des alternatives, mais soutenons le Chef de l’Etat et le PM pour qu’ils réussissent  pour nous tous. Personne n’a à y gagner personnellement sauf le peuple centrafricain.
Jamais nous ne suivrons plus les doux rêves et les beaux discours de ceux-là mêmes qui ont fait venir la Seleka.
Le Centrafricain s’est réveillé
Le Centrafricain n’est pas bête
Le Centrafricain veut la paix.
Le chemin n’est pas linéaire, mais nous pouvons réussir ensemble.
Alors, non aux mascarades des associés de É ZINGO BIANI
      Rodolphe FEÏKOUM