Avocat et expert international, Maitre Branco a été recruté par la Minusca afin d’établir une stratégie de poursuites des auteurs des exactions et crimes commis dans le pays.
Son rôle était de réaliser des enquêtes et mettre en place une stratégie efficace afin de faire condamner ceux qui sont responsables de violations des droits de l’Homme, du droit international humanitaire et du droit international pénal en Centrafrique.
Les raisons de son exclusion suscitent la polémique sur la toile. En effet, outre les communiqués de la Minusca et du Gouvernement centrafricain qui explique qu’il aurait violé le secret professionnel en divulguant des informations sur les réseaux sociaux relatives à sa mission : certains observateurs de la vie politique centrafricaine et internationale précisent qu’ils auraient été remercié de ces fonctions car son rapport incrimine la Minusca d’avoir commis des massacres en République centrafricaine. Des Casques bleus onusiens dans le pays auraient aussi massacré, selon lui, plus de trente civils et blessés environ cent personnes sans aucune justification.
Dès lors, les propos de Vladimir Monteiro, porte-parole de la Minusca sont de nature à semer le doute :
« Ce sont les tweets publiés par l’avocat qui sont la cause de sa révocation et son manque de devoir de réserve. Parce que ces informations sont de nature à mettre en danger sa sécurité, celle de l’équipe onusienne, des consultants de la Cour pénale spéciale et de la mission. C’est pour cette raison que nous avons pris cette décision pour mettre fin à son mandat. D’autant plus, ces activités sont incompatibles avec l’obligation de réserve qui s’impose aux personnes en relations contractuelles avec les Nations unies »
Quel qu’il en soit, cet épisode intervient alors que le Parlement centrafricain vient de valider la règlementation qui concernera les règles de procédures et de preuves qui feront lois pour la CPS.
La Centrafrique est désormais en marche contre l’impunité et cette envie de justice du peuple saura faire fit des allégations et des obstacles qui pourront survenir.
Kota Wali