L’émission Couleurs Tropicales était à Bangui.

Au moment où tous les yeux des Centrafricains s’étaient tournés vers Khartoum au Soudan qui accueillait le gouvernement centrafricain et les 14 groupes armés pour un pourparlers de paix, l’émission Couleur Tropicales animée par l’emblématique Claudy SIAR était du 2 et 3 février 2019 à la rencontre du monde culturel centrafricain et de toute la jeunesse centrafricaine à l’Alliance Française de Bangui.

Couleurs Tropicales est un rendez-vous radiophonique quotidien de lundi à vendredi sur la Radio France International (RFI). Cette émission est créée et animée depuis plus de 20 ans par Claudy SIAR. Avec son célèbre slogan « toi-même tu sais », la rubrique Génération Consciente est la partie qui permet aux jeunes de se prononcer librement ou dénoncer des maux qui gangrènent leurs sociétés africaines. Depuis certain temps, cette émission avec toute son équipe se déplace vers la jeunesse africaine dans leurs propres villes, leur donnant la possibilité d’exister culturellement sur cette station radio d’obédience panafricaine. Après Niamey, Brazzaville…, la ville de Bangui a eu l’honneur d’être visitée par l’équipe de cette émission.

 Soutenue par la Rfi, l’Alliance France de Bangui, l’ambassade de France à Bangui et quelques partenaires centrafricains, cette rencontre avec le public banguissois était très enrichissantes en couleur culturelle, avec la participation des jeunes artistes centrafricains comme Ozaguin, Giovani, Stève MAv, Ngando-Rasta, BB-Matou, Kangala, Nina Darlan etc. Ces artistes se sont vus offrir une scène ayant un écho international leur permettant d’affirmer leurs talents. Les épineux problèmes de la condition des jeunes dans nos villes, des crises militaro-politiques n’étant pas oubliés dans les échanges d’idées, débats avec les jeunes centrafricains de la génération consciente. Les locaux de l’Alliance Française de Bangui étaient archi-combles durant les deux jours qu’a passés l’équipe des Couleurs Tropicales à Bangui (Centrafrique).

Si certains thèmes sont censurés ou jugés de tabou dans des débats à la radio ou à la télévision dans nos villes africaines, la rubrique Génération Consciente reste un espace radiophonique international à l’intention de la jeunesse pour s’exprimer librement et sans peur.

Le Centrafrique est un pays en conflit mais cela ne lui ôte pas ses jeunes talents qui ne demandent juste qu’à être soutenus par leur gouvernement.

 L’esclave qui n’est pas capable d’assumer sa révolte ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort. Seule la lutte libère …disait le Capitaine Thomas SANKARA

 

  

Le Centro Rassembleur