Le problème de la pénurie d’eau dans la ville de Bangui ne cesse d’être évoqué par tous les Centrafricains en cette période de la saison sèche. Et la population Banguissoise se plaint tous les jours de la SODECA qui se résume sur elle-même devant un besoin élevé de consommateur. Un problème qui date d’aujourd’hui?

Face à cette préoccupation, le Premier Ministre Firmin NGREBADA avait effectué une descente sur le site du pompage et a instruit la Directrice de la Société de la Distribution d’Eau en Centrafrique.

 

Les conditions d’accès à l’eau potable à Bangui sont devenues très difficiles en cette période de saison sèche car il n’existe qu’une seule société de réseau de distribution d’eau dite la SODECA. Une société dont les matériels sont vétustes depuis la nuit des temps.

Il faut reconnaitre qu’initialement, la distribution d’eau de la SODECA était prévue pour 140.000 abonné à 200.000 depuis l’époque de l’ex-empereur BOKASSA mais aujourd’hui, le nombre des abonnés sinon des habitants qui sont dans le besoin est élevé. Et en face les dispositions de la SODECA restent les mêmes sinon que sa descente totale occasionnée par la vétusté des machines depuis plus de trois décennies.

Plusieurs régimes se sont succédés à la tête de ce pays avec une kyrielle de gouvernements qui n’ont pas eu le bon reflexe de faire face à ce problème majeur sachant bien que les besoins des habitants sont pressants et primordiaux en matière de l’eau potable.

L’eau de la SODECA coule dans les robinets à bas débit et ne parvient pas à desservir les huit arrondissements de Bangui. Bon nombre de la population Centrafricaine se contente des puits pour faire la vaisselle, la lessive, la toilette et parfois la consommation. Ce qui revient pour bon nombre de Banguissois de se mettre en colère face à ce besoin naturel. S’agit-il d’un problème qui date d’aujourd’hui ou du moins depuis fort longtemps? Pour le moment, les faits sont là, et il est temps de répondra à cette urgence pour sauver des vies.

L’implication directe du Premier Ministre pour trouver un palliatif

Le Premier Ministre Firmin NGREBADA avait effectué une descente sur le site du pompage afin de constater lui-même les difficultés qui sont à l’origine de cette perturbation. Il était accompagné du Ministre de l’Energie et de l’Hydraulique Herbert Gotron DJONO AHABA et de la Directrice Générale Mme Justine SOW OUAKARA et toute son équipe technique.

Bien avant cela, le Premier Ministre avait tenu une réunion avec ces personnalités susmentionnées pour connaitre le réel problème lié à cette pénurie.

Il en ressort trois difficultés majeures notamment la vétusté des machines du pompage, les groupes motopompes qui ne fonctionnent plus comme au début et en dernier ressort, il y a la question du manque de l’électricité occasionné par les délestages récurrents.

Le Premier Ministre Firmin NGREBADA a promis qu’il instruira à l’instant le Ministre des Finances afin de trouver les moyens pour avoir dans un bref délai, des engins de pompage de l’eau au niveau du site pour résoudre ce problème de pénurie d’eau. Tout en appelant les Centrafricains à un peu de patience, il a réitéré sa volonté de voir le problème résolu dans un laps de temps.

Une promesse qui se réalise peu à peu

Face à cette implication directe et les promesses faites, trois arrondissements de Bangui notamment le 4ème, le 6ème, et le 8ème sont dotés des citernes d’eau dont la vente est très faible par litre d’eau afin de permettre à tout le monde de s’approvisionner. Le 5 litres d’eau est vendu à 5fcfa, le 10 litres à 10fcfa ainsi de suite.

Cette mesure d’urgence et provisoire s’étaleront dans les secteurs similaires avant que tout le problème ne soit résolu à en croire les responsables de la SODECA.

Toutefois, il n’en demeure pas moins que le gouvernement puisse s’entendre avec les partenaires pour la création des forages en nombre suffisant dans les quartiers afin de permettre à la vieille SODECA de récupérer son souffle.

Ben