Depuis presque trois années, la mairie de la ville de Bangui évolue positivement dans le silence. Plusieurs efforts ont été enregistrés durant cette période dans le domaine du fonctionnement, des finances ainsi que de son ascension sur le plan international. Ce qui la rend plus crédible, à en croire Emile Gros Raymond NAKOMBO, le président de la délégation spéciale de la ville de Bangui.

Mais comment est-il parvenu à cette performance ?

 

La municipalité de la ville de Bangui, par la voix de son président Emile Gros Raymond NAKOMBO a bien voulu informé l’opinion sur les efforts que la mairie ne cesse de déployer en dépit des moyens peu consistants.

Lors une rencontre avec la presse ce mardi 12 mars 2013, Emile Gros Raymond NAKOMBO avait commencé son allocution en présentant les efforts déployés quant à l’assainissement du personnel de la mairie. Et ceci, pour plus de rendement car il constate que plusieurs de ces agents ne travaillent pas comme il se devait.

Il a précisé par ailleurs que la mairie n’avait pas assez de recettes quand il n’était pas aux affaires. De commun accord avec ses collaborateurs, ils ont créé un guichet unique afin de permettre aux agents de la mairie de ne pas être en contact direct avec les usagers. Et en cela s’ajoute la répartition des kiosques ainsi que la création du système de contrôle avant l’attribution desdits kiosques.

Sur le plan financier, le Maire a souligné la mise en exergue d’un système de trésorerie efficace. Ce qui permettra un contrôle solide au niveau des finances de la municipalité.

Il a aussi souligné qu’un réseau de faux concepteurs d’actes de naissance a été démantelé et ceci permettra désormais à la mairie de prendre des dispositions pour renforcer le système de la sécurisation des actes de naissance.

Le président de la délégation spéciale de la ville de Bangui avait aussi souligné qu’un audit du réseau des maires de l’Afrique était passé à Bangui sur son invitation afin de passer au peigne fin tous les services de la mairie de Bangui en novembre de l’année dernière. Ceci « pour que nous commentions l’année sur des bases solides » explique-t-il tout en spécifiant que rares sont les maires qui sollicitent cet audit. Et cette mission d’audit, à son retour, n’avait pas manqué de louer ce courage et n’a enregistré aucun dégât de détournement quelconque de la part des responsables de la mairie.

Il affirme que tout se passe à la mairie dans la transparence et c’est sur autorisation du conseil municipal de la mairie qu’il prend souvent des engagements qui entrent dans sa compétence.

Parlant du projet de Grand Bangui, Emile Gros Raymond NAKOMBO, précise qu’un appel à candidature a été lancé au monde entier. Il effectuera un voyage à Ouagadougou pour la recherche des opérateurs, pour un plan directoire et aussi de partage d’expérience lors de cette réunion de haut niveau. Ces efforts selon lui, s’inscrit dans la logique où « la mairie doit devenir une boite à produire et non à consommer » a laissé entendre Emile Gros Raymond NAKOMBO.

S’agissant de la place de l’unité appartenant à TOTAL et occupé pendant des années par la mairie, Emile Gros Raymond NAKOMBO souligne qu’il y a vice de procédure quand TOTAL est passé par un autre chemin pour vendre l’espace à un particulier et ce, l’affaire n’est pas encore tranchée. Il n’y a donc pas lieu de se fier aux rumeurs et mensonges montés de toute pièce qui trainent dans les rues et certains journaux.

Ben