Le nombre des Forces Armées Centrafricaines continue d’augmenter de plus en plus. L’on compte encore 315 soldats du 4ème bataillon d’infanterie territorial (BIT 4) qui viennent de boucler leur cycle de formation d’une durée de 3 mois. Une formation est axée sur les tactiques de combats modernes et de la manipulation des armes russes à Bérengo dans la Lobaye.

La question de la sécurité des personnes et des biens continue d’être au cœur des préoccupations majeures du gouvernement. C’est ainsi que tous les efforts sont consentis avec l’appui des partenaires au développement, ainsi que des pays amis notamment dans le cadre de la collaboration, pour la formation et le recyclage des FACA.

Ce mardi du 09 juillet 2019, l’on a assisté à la sortie de la 8ème promotion des soldats centrafricains formés par les instructeurs russes. Ces soldats aguerris sont désormais capables de défendre la nation. Parmi ces 315 soldats, 13 d’entre eux ont reçu des certificats en guise d’encouragement.

Dans son discours de circonstance, l’Ambassadeur de la Fédération de la Russie auprès de la RCA a précisé que « les spécialistes russes ont déjà formé 2700 éléments des Forces Armées Centrafricaines, 250 policiers et 240 gendarmes ». Il a poursuivi son allocution en spécifiant que des armements et munitions arriveront dans deux ou trois semaines pour rendre plus opérationnels ces soldats formés. Il a profité de l’occasion pour aborder la question de l’assouplissement de l’embargo sur les armes en destination de la RCA en précisant que la Fédération de la Russie est très partante pour la levée totale de l’embargo afin de permettre aux FACA de prendre le contrôle de l’ensemble du pays.

Le Président de la République Faustin Archange TOUADERA qui avait pris part à la sortie officielle de cette 8ème promotion de BIT 4 n’a pas manqué de saluer cette coopération militaire entre la Fédération de la Russie et son pays en ces termes : « je suis satisfait des formations qui se déroulent. Ces FACA sont à Bérengo pour apprendre la manipulation des armes fournies par la Fédération de la Russie » tout en spécifiant que cette formation précède celle de EUTM.

S’adressant directement aux FACA, le Chef de l’Etat leur a rappelé leur première mission qui est celle de la protection de la population civile et ses biens « vous devez être une armée de proximité» c’est dire une armée plus proche de la population.

Précisons qu’une nouvelle vague des militaire prendra la relève pour la même formation à Bérengo dans l’optique d’atteindre l’objectif fixé qui est celui du redéploiement des soldats sur l’ensemble du territoire centrafricain.

Ben