Centrafrique : Paoua et « E zingo Biani »

Ainsi il ressort que l’attitude de la classe politique centrafricaine, particulièrement de l’opposition, est déplorable car à l’heure où le pays compte ses morts et panse ses blessures, le spectre de la division et des intérêts mercantiles semblent réapparaitre. Pire encore, la société civile censée demeurer neutre, semble
Publié le 

RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE DE L’ACCORD DE KARTHOUM A L’OPERATIONNALITE SUR LE TERRAIN

Face à cette tentative de sabotage de l’accord, le signal fut immédiat. Depuis le vendredi 5 avril, la Force de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) mène une opération à Zoukombo, dans la préfecture de la Mamberé Kadéi, (ouest de la République centrafricaine) pour déloger ses bandits. Mais au-delà de ces éléments du FDPC et de son chef qui réside toujours à Brazzaville, c’est un avertissement sérieux donné à tous les groupes armés : Vous avez signé un accord. Le gouvernement a fait sa part et continue de la respecter. A vous de donner honneur à votre parole ; car
Publié le 

Centrafrique :  Un nouveau gouvernement sans véritable changement

Cependant depuis ce Lundi matin, 4 Mars 2019, plusieurs groupes armés ont fermement dénoncé ce gouvernement et menacé de se retirer de l’Accord de Khartoum invoquant un non-respect des clauses de l’Accord de Khartoum dont précisément l’article 21 qui mentionnait la mise en place d’un Gouvernement inclusif. Si hier en soirée, sur la route nationale numéro 1 entre les
Publié le