Catégorie :

Tchad : Violences intercommunautaires

Depuis des dizaines d’années, la province du Ouaddaï, zone de transhumance à la frontière avec le Soudan, est en proie à des conflits entre éleveurs nomades arabes et cultivateurs autochtones ouaddaïens. Les seconds reprochent aux premiers de détruire leurs récoltes par le passage de leurs bétails vers les pâturages. Ces affrontements ont commencé lundi dans un village de la sous-préfecture de Wadi Hamra, où “le corps sans vie d’un jeune éleveur” a été retrouvé, entraînant des affrontements entre sa communauté et celles des agriculteurs ouaddaïens. La mobilisation des deux camps a été rapide et ils ont combattu avec des armes de combats. Le lendemain, d’autres combats ont éclaté dans un autre village du Wadi Hamra. Un chef traditionnel de la région estime à 25 morts le nombre de morts, tandis que le milieu médical assure qu’il y en aurait au moins 44. Des forces de sécurité, dépêchées sur place, ont essuyé de tirs, a expliqué le président Déby, qui a promis de se rendre prochainement sur les lieux. Au départ confiné au
Publié le 
Catégorie :

TOGO : LE HAUT CONSEIL DES TOGOLAIS DE L’ETRANGER (HCTE) : UN APPÂT OU UNE MAIN TENDUE DU POUVOIR DE LOME ?

  TOGO : LE HAUT CONSEIL DES TOGOLAIS DE L’ETRANGER (HCTE) : UN APPÂT OU UNE MAIN TENDUE DU POUVOIR DE LOME ? Le Ministre des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine et des Togolais de l’Extérieur, Robert DUSSEY, a procédé, en début du mois de juillet 2019 (2 Juillet précisément, ndlr) au lancement lire l'article
Publié le 

Les nouvelles formes de putsch en Afrique : un vice sous bannière de la démocratie.

pour renverser les vrais démocraties, l’anarchie créée par les lobbys de putschistes détruit des états, armes des mercenaires. De par le monde, de l’Irak en Libye, de la Colombie au Congo, plus récemment en Côte d’Ivoire, Zimbabwe, Gambie, Soudan et j’en passe, ces nouveaux putschs contre les autorités sont tous signés « avancées démocratiques ». Leur mode opératoire est multiple : enclencher une guerre civile suite à une « contestation électorale » (Côte d’Ivoire, Gambie), torturer des constitutions nationales pour des
Publié le 

SOUDAN : Le spectre d’une instabilité politique se profile

Le mardi qui a suivi, les discussions ont porté sur la durée de la période de transition et la composition du nouveau conseil et des deux autres organes. Le porte-parole du Conseil militaire, le général Chamsedddine Kabbachi, a confirmé les termes de l’accord tout en ajoutant que les pourcentages de représentation au sein de ces organes et le délai de la transition constitueront une intense négociation car depuis la chute du régime de Omar El Béchir le 11 avril, les deux parties divergeaient notamment sur la composition d’un Conseil souverain appelé à remplacer le Conseil militaire. L’Alliance pour la liberté et le changement (ALC), fer de lance de la contestation, veut qu’il
Publié le 

Centrafrique : Visite à Bangui de la Représentante spéciale du Secrétaire des Nations Unies pour les enfants et les conflits armés

Au cours de sa mission, la représentante spéciale a organisé le premier lancement national de la campagne “Agir pour protéger les enfants affectés par les conflits”, au cours duquel elle a présenté publiquement l’idée d’élaborer un plan national de prévention des violations graves envers les enfants.Ce plan devrait être élaboré par
Publié le 

Centrafrique : LA LIBERTE D’EXPRESSION EST-ELLE ATTEINTE ?

Tout pouvoir, y compris celui du Professeur TOUADERA, peut et doit être critiqué. C’est normal et c’est d’ailleurs l’un des fondements de la démocratie : la liberté de parole. Jusqu’à preuve de contraire, des compatriotes critiquent et continuent de critiquer l’Exécutif centrafricain, certains allant jusqu’à écrire des livres critiques. Jusque-là, nul n’a jamais été inquiété. Alors pour quelles raisons, ce qui est permis à
Publié le 

Algérie: Démission du Président

et l’avenir du pays demeure incertain. Après avoir envisagé de se représenter, puis de repousser les élections pour préparer son départ, il n’a pas tenu face à la rue et a fini par présenter sa démission avant même la fin de son mandat. Mais l’a-t-il finalement fait pour des raisons que l’on ignore ou la pression de son peuple ? Comme il a été souligné dans un grand journal français « l’armée se retrouve en première ligne d’une crise algérienne entrant dans une deuxième phase décisive après plus d’un mois de
Publié le