CENTRAFRIQUE: COMMUNIQUE DE PRESSE UDECA 15/04/2019

L’UDECA estime que les mesures exceptionnelles et les attitudes clémentes du Gouvernement répondent à l’égard des groupes armés à un besoin supérieur de la préservation de l’État et de l’apaisement militaire et belliciste.La politique factuelle de la main tendue dans notre pays dévasté par la guerre, la violence et la pauvreté, est
Publié le 

La Communauté Sant’Egidio au secours de la République Centrafricaine

Il est donc venu le temps de s’arrêter et de reprendre le chemin de la raison. « Un mauvais arrangement vaut mieux qu’un bon procès » a-t-on tendance à dire. Les Centrafricains dans cette crise ne croient ni à la fatalité, ni à la malédiction de Dieu. Le peuple centrafricain lassé par ce conflit armé espère retrouver la cohésion sociale, la paix qui est la condition sine qua non pour le développement de ce pays où coulent le lait et le miel.Si le mal est très profond, les Centrafricains dans leur majorité sont pris dans ce tourbillon de l’histoire. Ils ont besoin de l’assistance, du conseil, de l’expertise, de l’appui des acteurs internationaux qui interviennent souvent dans les conflits armés à les aider à sortir de ce cul-de-sac.Notre plaidoyer s’adresse tout spécialement à
Publié le 

Centrafrique: Pour un embargo allégé ou une levée totale? La balle dans le camp du conseil de sécurité de l’ONU

L’année 2019 s’annonce décisive pour le retour de la paix en République Centrafricaine  grâce aux efforts déployés par le gouvernement appuyés par la communauté internationale. Cet élan de solidarité et de compassion est venu tout naturellement de la part des Etats membres de l’Union Africaine (UA) qui ont prouvé ce dont ils sont capables en de pareilles occasions de crise. Promptement, ils interviennent pour éteindre le feu qui embrasait la case Centrafrique. L’histoire de cette solidarité inouïe remonte aux années 1990 où le pays faisait face à une série de mutineries d’une partie de l’Armée nationale.Puis s’ensuivaient des
Publié le 

Centrafrique : La pénurie d’eau à Bangui se résout peu à peu

Bien avant cela, le Premier Ministre avait tenu une réunion avec ces personnalités susmentionnées pour connaitre le réel problème lié à cette pénurie.Il en ressort trois difficultés majeures notamment la vétusté des machines du pompage, les groupes motopompes qui ne fonctionnent plus comme au début et en dernier ressort, il y a la question du manque de l’électricité occasionné par les délestages récurrents.Le Premier Ministre Firmin NGREBADA a promis qu’il instruira à l’instant le Ministre des Finances afin de trouver les moyens pour avoir dans un bref délai, des engins de pompage de l’eau au niveau du site pour résoudre ce problème de pénurie d’eau. Tout en appelant les Centrafricains à un peu de patience, il a réitéré sa volonté de voir le problème résolu dans un laps de temps. Une promesse qui se réalise peu à peu Face à cette implication directe et les
Publié le